Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

AUTO EMPLOI, LA SOLUTION RAPIDE POUR SORTIR DU CHÔMAGE !

Posté par: Tamba Danfakha| Dimanche 24 juin, 2018 11:06  | Consulté 550 fois  |  0 Réactions  |   

Un emploi, au sens où le code du travail du Sénégal l'entend, est un contrat qui lie deux personnes où l'un (l'employeur, personne physique ou morale) recrute l'autre (personne physique) pour effectuer, à son profit, un travail qu'il s'engage à rémunérer, chaque mois, pour un montant minimal de 52 000 F CFA (c'est le fameux salaire minimal garanti ou SMIG).

Le coût d'un emploi payé au smig revient, donc, à l'employeur au moins 150 000 F CFA par mois, si on y ajoute, les taxes, les charges sociales, le coût du recrutement ou de la formation, le coût d'installation ou d'équipement d'un poste de travail et le coût du risque lié aux arrêts ou conflits de travail.

Dans ces conditions, l'employeur, se doit, en plus des investissements et des autres charges (les taxes, les intrants, le loyer et les charges locatives, les frais bancaires, les frais de publicité....etc) de trouver, au moins, 450 000 F CFA (ce que va lui coûter son salarié pendant ses 3 mois de présence dans l'entreprise durant lesquels ses efforts risquent de ne pas générer suffisamment de chiffre d'affaires pour payer son salaire).
Pour ce faire, l'employeur peut s'endetter ou puiser dans son épargne personnelle.

Dès lors, si un employé entre dans une entreprise et ne fait pas les efforts qu'il faut pour mériter sa place, il met en danger non seulement son propre emploi, mais, aussi, celui des autres.

Le salaire, dans tous les cas, n'est qu'une partie, 20% au plus, du chiffre d'affaires de l'entreprise.
On voit, donc, qu'avec cette hypothèse, et en supposant qu'une nouvelle entreprise compte au moins deux employés, il faudra prévoir 900 000 F CFA rien que pour les salaires (si on les fixe au niveau du SMIG).

Il s'en suit que pour créer une entreprise de 2 employés payés au SMIG (puisqu'une entreprise avec un seul employé n'existe pas), au Sénégal, il faudrait prévoir entre 4 500 000 et 5 000 000 F CFA de fonds de démarrage des activités.

Puisqu'il apparaît difficile pour un créateur d'entreprise, sans apports personnels et sans garantie, de mobiliser ce montant, il vaut mieux envisager, dans un premier temps, l'auto emploi en réduisant, quasiment, à néant les investissements corporels et la plupart des charges éventuelles (dont le loyer, les charges locatives et les charges qui pèsent sur le salaire d'un employé).

Bref, travailler, pour soi, être son propre employeur est un excellent moyen de sortir, au plus vite et au moindre coût du chômage.

Pensez-y !

 
 L'auteur  Tamba Danfakha
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Commentaires: (0)  Certains commentaires sont en cours de validation...

Ajouter un commentaire

 
 
Tamba Danfakha
Blog crée le 18/10/2012 Visité 1135295 fois 675 Articles 12559 Commentaires 49 Abonnés

Posts recents
MACKY SALL ETHNICISTE ? MONSIEUR SONKO ET SI ON CESSAIT D\'EN PARLER ?
CONDITIONS D’ADHESION AU RESEAU EUREKA
SÉMINAIRE EN EFFICACITÉ PERSONNELLE
SÉMINAIRE EN EFFICACITÉ PERSONNELLE (Emploi,Carrière et Entrepreneuriat)
LUTTE CONTRE LE CHÔMAGE : NOUS N\'AVONS NI UN PROBLÈME D\'ARGENT NI UN PROBLÈME DE FINANCEMENT.
Commentaires recents
Les plus populaires