Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

CHOMAGE : LES JEUNES SE BATTENT, PAS TOUJOURS COMME IL FAUT, MAIS ILS SE BATTENT...

Posté par: Tamba Danfakha| Lundi 09 octobre, 2017 20:10  | Consulté 246 fois  |  0 Réactions  |   

Toutes les reproches que l'on peut faire aux jeunes sans emplois, surtout, diplômés, c'est qu'ils sont raleurs, mais à leur age quoi de plus normal ?
Mais on ne peut pas leur reprocher d'être des feignants; je vois, tous les jours, des jeunes étudiants ou diplômés faire mille petits boulots pour survivre et, bien souvent, participer à la survie de leurs familles. J'ai vu, un grand nombre de jeunes filles, très jolies et brillantes qui acceptent des jobs de "bonnes" pour financer leurs études...universitaires. Elles ne succombent pas à la tentation de se faire entretenir par un homme. Elles se battent avec dignité et courage. J'ai vu des jeunes diplômés, leur bac+5 en poche, se retrousser les manches dans des champs ou sur des chantiers de construction, suant sang et eau pour s'en sortir.
Et que dire de ces milliers de jeunes qui économisent, sou par sou se privant du juste necessaire pour partir, dans des conditions affreuses et insupportables,en exil, faute de pouvoir, par le travail, se réaliser ici, sur leur propre terre ?
Le problème ce n'est pas que les jeunes ne se bougent pas. j'ai constaté que presque tous font des choses : vendeurs ambulants, gardiens, aviculture, multiservices, agriculture... autant de métiers qu'exercent de jeunes diplomés pendant et après leurs études. 
Le vrai problème du Sénégal c'est le fait que le travail remunére mal : pour un effort beaucoup moins important ailleurs dans le monde la personne gagnerait suffisament pour se prendre en charge. Ici, non ! 
Cela est expliqué par le caractère extraverti de notre économie et l'absence d'industries et de production nationale significative (c'est le serpent qui se mord la queue). 
Pour en sortir, il faut procéder à des reformes structurelles importantes et profondes qui favoriseraient l'entrepreneuriat national et non l'informel ou les secteurs de rente (entreprises étrangères imposées par les bailleurs de fonds ou marchés publics gagnés par la corruption).
Nous avons un vrai problème de remunération du travail, parce que nous avons une économie faible, un marché rempli de consommmateurs sans pouvoir d'achats et une productivité nationale ridiculement bas.
Notre jeunesse est notre plus grande richesse, la soutenir, tolerer ses excès et la proteger, envers et contre tout, est la mission que devrait se donner tout adulte et tout gouvernement dignes de ces noms.

 L'auteur  Tamba Danfakha
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Commentaires: (0)  Certains commentaires sont en cours de validation...

Ajouter un commentaire

 
 
Tamba Danfakha
Blog crée le 18/10/2012 Visité 964371 fois 496 Articles 8748 Commentaires 45 Abonnés

Posts recents
Formation gratuite, comme Adya du Magal, pour les porteurs de projets !
Amusez-vous, la vie est courte !
Liberté, soyons libres !
Pensées du jour
Christophe Bigot : arretez de nous pomper notre air !
Commentaires recents
Les plus populaires