Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

FINANCEMENT DE 150 LAUREATS DE "BUSINESS ACADEMY" : DE QUI SE MOQUE L'ADPME ?

Posté par: Tamba Danfakha| Mercredi 22 novembre, 2017 13:11  | Consulté 162 fois  |  0 Réactions  |   

Lancé par Monsieur Mabousso Thiam, un homme intègre et désireux de servir son pays, le concours de Business Academy qui est financé par la Banque Mondiale, visait à récompenser 150 porteurs de projets qui présenteraient les plans d'affaires les plus convaincants.
Initiative salutaire en soi, mais depuis l'arrivée de Monsieur Diabira, et le départ de Monsieur Mabousso Thiam, le concours a commencé à battre de l'aile.
Prévu en février 2017, la remise des chèques a été, maintes fois, renvoyé aux calendes grecques. Pire, les financements accordés ont fondu, comme beurre au soleil : de 20 millions pour certains la subvention est tombée à ...6 millions de francs CFA.
Hier, 21 novembre 2017, l'ADPME, en grande pompe a organisé une prétendue cérémonie de remise des financements aux 150 lauréats. 
Mais en réalité ce n'était qu'une grande farce.
Les lauréats ayant reçu notification que pour recevoir les financements de l'APIX en ...trois tranches, il faudra, pour la première tranche faire un apport personnel de ...1 million de francs CFA. Pour de jeunes diplômés sans sources de revenus, c'est vraiment cruel.
Mais dans le fonds, l'ADPME semble s'engager dans une dynamique dont elle n'a ni les moyens, ni les compétences pour arriver au succès.
Ainsi, il est prévu que les jeunes lauréats devraient rendre compte à ...l'APIX des progrès réalisés dans la mise en oeuvre de leurs projets; cela signifiant que cette agence publique devrait aller sur le terrain controler chacun des 150 lauréats en vue de vérifier l'état réel d'avancement de leurs projets. En estimant à 250 000 F CFA par lauréat les moyens requis (frais de missions et véhicule), il faudrait au moins 37 500 000 F CFA et environ 30 vérificateurs (où l'apix va trouver ce personnel ?).
Bref, la mascarade devrait cesser dans la mise en oeuvre des politiques publiques de l'emploi.
Les stratégies à mettre en place doivent être claires et mieux pensées, à défaut, nous ne ferons que créer, davantage, de chômeurs dans notre pays et, donc, plus de jeunes migrants taillables et corvéables à merci par des bourreaux sans pitiés.
Notre pays compte des personnes ayant, suffisamment, fait la preuve de leur engagement dans la lutte contre le chômage dont certaines monnayent leurs compétences ailleurs dans le monde pour que l'état leur fasse appel et arrête de gaspiller nos maigres ressources dans des initiatives brouillonnes aux résultats improbables.

 L'auteur  Tamba Danfakha
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Commentaires: (0)  Certains commentaires sont en cours de validation...

Ajouter un commentaire

 
 
Tamba Danfakha
Blog crée le 18/10/2012 Visité 973651 fois 501 Articles 8922 Commentaires 45 Abonnés

Posts recents
AÉROPORT INTERNATIONAL DE DIASS : NI WADE, NI MACKY, C\'EST LA SUEUR DU PEUPLE !
C’est quoi accompagner un projet ?
SERIGNE MBAYE SY MANSOUR, UN KHALIFE AU COEUR DE LA MODERNITE !
TRAFIC DE JEUNES MIGRANTS : FAISONS LA PART DES CHOSES
FINANCEMENT DE 150 LAUREATS DE \"BUSINESS ACADEMY\" : DE QUI SE MOQUE L\'ADPME ?
Commentaires recents
Les plus populaires