Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

HOMMAGE A THOMAS SANKARA : ET SI ON DONNAIT SENS A SON SACRIFICE ?

Posté par: Tamba Danfakha| Dimanche 15 octobre, 2017 09:10  | Consulté 1168 fois  |  0 Réactions  |   

Jeudi 15 octobre 1987. Il est 16 heures. Des armes crépitent au Conseil de l’entente, l’état-major du Conseil national de la révolution à Ouagadougou, tout près des ministères et de la présidence. Un groupe de soldats para-commando vient de débarquer avec, à l’évidence, pour mission de liquider tout le monde. Dans la cour, tous les gardes sont abattus. Dans un bureau, le capitaine Thomas Sankara en réunion avec des conseillers lance à son entourage : «restez-là, c’est moi qu’ils veulent !» Le président, en tenue de sport, se précipite dehors les mains en l’air. Mais il est immédiatement fauché à l’arme automatique. Aucun de ses gardes ni conseillers ne sera épargné. En tout, une quinzaine de personnes sont abattues. Ils seront tous enterrés à la hâte, la même nuit, au cimetière de Dagnoen, un quartier de l’est de Ouagadougou.
Nous aimons celebrer nos héros, les chanter, les pleurer, et si nous apprenions à donner du sens à leurs sacrifices, à leurs souffrances ?
Thomas Sankara était un homme de bon sens, un patriote qui aimait son pays et qui aimait à servir son peuple.
Thomas Sankara est mort sur le chemin de l'honneur; après sa mort on n'a trouvé "que 50 000 F CFA" Dans son compte bancaire, preuve qu'il ne faisait point parti de ces présidents apatrides qui pillent et asservissent leur propre peuple.
Thomas Sankara était un homme de bonne volonté, un travailleur, un homme d'actions et d'idées qu'il aimait mettre au service de son pays.
Thomas Sankara fut un bon élève, un bon soldat, un bon ministre, un bon premier ministre et un bon président car il n'avait jamais eu un autre dessein que celui de soulager les populations de son pays : comment peut-on avoir d'autres priorités que celles de mettre un terme à l'extreme pauvreté ? S'écriait-il d'ailleurs.
Si, sincèrement, on apprécie à sa juste valeur le sacrifice de Thomas Sankara, comment pouvons-nous venir en retard dans nos lieux de travail s'il y a du travail ? Comment pouvons-nous faire semblant de travailler, dilapider l'argent public en sachant que ce que nous faisons n'aura aucun impact positif sur la vie des populations ?
Comment pouvons-nous nous reclamer de Thomas Sankara et nous contenter de palabres stériles, alors qu'il y a tant à faire dans notre pays ? 
Tellement, l'urgence d'occuper notre jeunesse est là, sous nos yeux !
Se reclamer de Thomas Sankara, rendre justice à Thomas Sankara, c'est accepter de se mettre sur le chemin de l'engagement, de la citoyennété pour servir l'honneur et la dignité de l'Afrique.
Peu importe qui on est : chef d'état, décideur public ou privé, jeune étudiant ou élève, travaillleur des villes ou des campagnes, si nous décidons de nous mettre au service de nos populations en nous efforçant de faire ce qui peut, dès maintenant, les sortir de la pauvreté et de l'insignifiance historique ou sociale, en nous efforçant de faire notre travail, de trouver un travail pour obtenir des résultats, en temps réel, alors, oui, nous donnerions sens au sacrifice de Thomas Sankara et de tous nos autres martyrs, ayant souffert ou ayant été assassiné pour avoir montré de l'amour et de la considération pour leur propre peuple.
Seule la lutte libère !
Honneur et grandeur à Thomas Isidore Sankara
Malheurs aux assassins d'un homme JUSTE.

 L'auteur  Tamba Danfakha
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Commentaires: (0)  Certains commentaires sont en cours de validation...

Ajouter un commentaire

 
 
Tamba Danfakha
Blog crée le 18/10/2012 Visité 964569 fois 496 Articles 8757 Commentaires 45 Abonnés

Posts recents
Formation gratuite, comme Adya du Magal, pour les porteurs de projets !
Amusez-vous, la vie est courte !
Liberté, soyons libres !
Pensées du jour
Christophe Bigot : arretez de nous pomper notre air !
Commentaires recents
Les plus populaires