Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

L'AFFAIRE ASSANE DIOUF : au delà des émotions et des clameurs

Posté par: Tamba Danfakha| Mardi 29 août, 2017 10:08  | Consulté 274 fois  |  0 Réactions  |   

Comment parler d'une affaire nauséabonde, sans avoir un discours de la même odeur ? Comment relever les défis que notre compatriote Assane Diouf nous a lancé sans tirer notre pays vers le bas ?
En effet, les insultes, en soi, inacceptables de Assane Diouf nous disent deux choses : 
1) nous avons, aujourd'hui, dans notre diaspora des compatriotes qui n'ont plus peur de rien, n'est-ce pas que bon nombre d'entre eux ont eu comme philosophie le "barça ou le barsakh, voir barcelonne ou mourir" ?
Cela veut dire que les "méthodes" d'intimidation que les autorités nationales avaient coutume d'user pour museler le peuple n'ont aucun effet sur cette partie très active de notre population. Par exemple, pour des gens qui, pour la plupart, ont passé le plus clair de leur temps dans des prisons durant leur périple vers l'occident et même en occident, quel effet dissuasif peut avoir sur eux la prison ?
Cela veut dire, également, qu'après avoir subi toutes sortes de souffrances pour arriver là où ils sont, ils sont en droit d'exiger plus de considérations. Or, trop souvent, nos compatriotes de la diaspora ont le sentiment que seul leur argent, durement, gagné à la sueur de leurs fronts et au prix de sacrifices innommables, intéresse ceux qui sont restés au pays, y compris leurs autorités. Nombreux parmi eux disent sur les réseaux sociaux leurs peines et inquiétudes par rapport à la marche de leur pays, mais ils n'ont pas le sentiment qu'il y a une oreille attentive, ni du pouvoir, ni de l'opposition, ni de la société civile. cela est déprimant et peut, on le comprend, pousser à la radicalisation.
2) l'affaiblissement de l'opposition et de la société civile et leur humiliation par les autorités actuelles, à travers des répressions féroces, des emprisonnements systématiques ou une indifférence frisant le mépris à leurs égards, n'est pas une bonne chose car cela laisse la place aux discours extrêmes et aux excès de tous genres; les insultes sont une forme de désarroi devant le constat que rien ne changera et quoique les gens disent les autorités resteront de marbre, pire développeront, toujours, plus d'arrogance à l'égard de ceux qui ne sont pas de leurs bords.
Au demeurant, le mal fait par Assane Diouf est irrécupérable, l'emprisonner, le torturer et le réduire au silence, si jamais il revenait dans ce pays, ne réparera pas ce mal qui a consisté à "désacraliser" l'image du Président de la République.
De façon plus grave, je dirais que le retour de Assane Diouf ne peut que compliquer, davantage, l'avenir du Président de la république car il donne, symboliquement, l'idée que celui qui a "osé" insulté le Président et toutes les autorités actuelles de son pays n'est pas un "extraterrestre, mais bien un des nôtres, ce qui peut, dangereusement, conduire, certains, qui n'ont rien à perdre à suivre sa trace.
Paradoxalement, donc, le prochain retour de Monsieur Assane Diouf peut sonner le glas des autorités actuelles car la force des symboles c'est leur entêtement à se multiplier.
mais, peut être, que nos autorités feront preuve de créativité et d'imagination pour enrayer les effets les plus pervers de l'insolence de Monsieur Assane Diouf à leur égard.
C'est tout le mal que je puisse leur souhaiter, pour le plus grand bien de notre pays et de notre peuple.
Qu'Allah, swt, vous bénisse et protège notre pays.

 L'auteur  Tamba Danfakha
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Commentaires: (0)  Certains commentaires sont en cours de validation...

Ajouter un commentaire

 
 
Tamba Danfakha
Blog crée le 18/10/2012 Visité 964209 fois 496 Articles 8743 Commentaires 45 Abonnés

Posts recents
Formation gratuite, comme Adya du Magal, pour les porteurs de projets !
Amusez-vous, la vie est courte !
Liberté, soyons libres !
Pensées du jour
Christophe Bigot : arretez de nous pomper notre air !
Commentaires recents
Les plus populaires