Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

La technique du brain storming

Posté par: Tamba Danfakha| Mercredi 26 mars, 2014 00:57  | Consulté 4239 fois  |  14 Réactions  |   

Aux Etats-Unis, après la crise économique de 1929, la nécessité de susciter la créativité s'est imposée. Des tables rondes se sont donc constituées pour trouver des idées, mais les participants ont vite remarqué que dès que quelqu'un avait une idée, les autres faisaient tout pour la "démolir".
Un certain Alex Osborn a donc eu l'idée de séparer la phase de production d'idées de la phase d'évaluation.
Le principe est simple : en groupe, on laisse d'abord venir les idées et les intuitions dans tous les sens, sans, dans un premier temps, critiquer les autres. C'est la méthode du brainstorming.
La technique Osborn de stimulation d'idées suppose aussi de se poser un certain nombre de questions lorsqu'on définit les problèmes :

Quels autres usages imaginer au produit ?

- Adapter le produit (Qu'est ce qui lui ressemble, Quelles autres idées suggère-t-il, le passé fournit-il des analogies ? Que pourrais-je copier, Qu'utiliser comme source d'émulation ?),

- Agrandir ou diminuer (Que peut-on ajouter ? Doit-on consacrer plus de temps ? Augmenter la fréquence ? Rendre plus résistant ? De forme, de matière, de taille différente ? ajouter des ingrédients ?... Ou au contraire soustraire, rendre plus petit, plus compact, plus court, plus léger, aérodynamique, comment le diviser, que peut-on supprimer ?),

- Substituer (Que mettre à la place, quels ingrédients de remplacement, quels autres matériaux, procédés, sources d'énergie, emplacements ?...),

- Réarranger (inter-changer les composants, un autre ordre des éléments, changer les séquences, l'allure, l'effet...),

- Renverser (Transposer le positif et le négatif, considérer l'opposé, retourner, renverser les rôles, les personnages, le déroulement, les positions...),

- Combiner (Essayer un mélange, un alliage, un assortiment, un ensemble, combiner des unités, des buts, des attraits...).
Un autre Américain, Gordon, a systématisé des techniques de processus de création. Il préconisait notamment aux chercheurs l'usage d'un carnet de chevet pour noter toutes les intuitions qui leur passaient par la tête. Dans ses ouvrages, il cite une anecdote devenue célèbre : celle du jeu du ball trap. Des organisateurs se demandaient comment résoudre le problème des pigeons d'argile qui éclataient sous les coups de feu et qu'il fallait nettoyer. Quelqu'un a alors changé de plan, il s'est identifié au pigeon d'argile, selon une technique utilisée par les grands inventeurs (Einstein s'était identifié à un photon)... Jusqu'à arriver à l'idée du " il faudrait que moi, pigeon d'argile, je me fonde au sens propre dans le sol "... Et qu'on imagine des matériaux biodégradables, on pourrait supposer ici que le pigeon soit fait de glace.

L'exercice du sachet de thé

VOIR PLUS LOIN QUE LA QUESTION POSEE.

Les nouveautés créatrices peuvent venir soit du hasard, soit de l'intuition. Dans tous les cas, un terrain fertile est nécessaire : il faut adopter des démarches spécifiques. Afin de comprendre cette idée, on peut imaginer un exercice simple.

Des industriels produisent des sachets de thé (des gazes contenant des feuilles de thé, la matière permettant l'infusion) en surcapacité. Ils ont donc les possibilités d'en produire plus que les consommateurs n'en n'ont besoin. Dès lors, se pose une question : que pourrait-on empaqueter d'autre avec ces sachets ?
- Certaines personnes proposent de la soupe déshydratée, du café soluble, du bain moussant, de la teinture, des épices... : stade 1 de la créativité.

- D'autres modifient un peu l'idée de départ en proposant des "sachet de lavande" : cette fois, on diffuse des odeurs : stade 2 de la créativité.

- Des gens plus audacieux vont imaginer de retourner la fonction. Et si on captait au lieu de diffuser ? (ex : fabriquer avec les sachets, des capteurs d'humidité) : stade 3 de la créativité.

- D'autres encore vont imaginer de grossir énormément les sachets (ex : pour diffuser des engrais dans des nappes phréatiques, la mer...) : stade 4 de la créativité.

- Enfin, il est même possible d'imaginer qu'on n'empaquette plus avec les sachets, et qu'on fabrique même autre chose que des sachets. Il y a tout simplement surproduction de fils, de machines... On peut les utiliser pour fabriquer autre chose : stade 5 de la créativité.

Ceux qui s'en sont tenus au stade 1 sont de simples adaptateurs. Ceux du stade 5 ont osé contourner la formulation de problème et l'ont renversé : ce sont des innovateurs.

 L'auteur  Tamba Danfakha
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Commentaires: (14)  Certains commentaires sont en cours de validation...
 Ajouter mon commentaire    Afficher les commentaires
Aidez-nous à modérer les commentaires en nous signalant les insultes. Merci de votre collaboration.
Mo En Mars, 2014 (19:42 PM) 0 FansN°:1
what's your point? Are you suggesting the Senegalese people to adopt those technic? if that's the case why can't you say it?
Anonyme En Mars, 2014 (16:49 PM)0 FansN°: 1231063
Danfakha tu paie tjr 1000 f/jour a t commerciaux?
Tamba Danfakha En Mars, 2014 (23:20 PM) 0 FansN°:2
Is necessary to tell people what they should do? I think it's better to let everyone make their choice. wala Bok?
Mamadi En Mars, 2014 (23:32 PM) 0 FansN°:3
tres interessant! au regret de constater que ce sujet ne suscite pas de réaction! rien d'etonnant, chez nous, nous sommes habitues au copie-collé bete et stupide, preuve de notre manque d'imagination; malgre notre specialite a faire du dilatoire et a polemiquer dans le vide
Fifi En Mars, 2014 (16:01 PM) 0 FansN°:4
Ce sujet ne suscite pas d'intérêt parce que tout simplement on ne sait pas où il veut en venir avec sa technique. Quand on veut poser un article il faut aller jusqu’au bout de ta pensée.
wa kho fi dara. Aux usa , les gens utilisent cela quand il travaille et beaucoup d'autres technique ( delphi, cause à effet,arbre à problème ...)que tu ignores surement. il faut poser un thème, l'analyser et suggérer des pistes . ce n'est pas comme ça. Ton texte est très plat.
Tamba danfakha En Mars, 2014 (19:59 PM)0 FansN°: 1231078
c'est que j'adore sur seneweb ce sont les "commentaires" comme ceux de fifi qui sont faits pour ne rien dire et pour ne rien apporter à qui que ce soit. Au lieu de me dire ce que je dois écrire ou de spéculer sur ce que je ne sais pas et si tu nous disais toi fifi ce que tu es capable d'apporter aux gens. A travers mon blog, j'exprime ma liberté de penser et même de penser ...platement. Ne t'en déplaise "fifi". Si tu es courageux (ou courageuse), je te lance un défi intellectuel : pose, ici, un thème, analyse le et suggère des pistes et on verra si, déjà, tu réussiras à faire 3 phrases correctes et si tu réussis à t'élever plus haut que ton arrogance
Tamba Danfakha En Mars, 2014 (23:47 PM)0 FansN°: 1231095
L'Embarcadero Delphi (souvent abrégé en Delphi) est un environnement de développement intégré (EDI) et un langage de programmation orienté objet qui a été développé sous windows (avec succès) et sous linux (avec moins de succès) par Borland. Il n’y a aucun lien direct avec mon sujet.
Le diagramme de causes et effets (et non de cause à effet comme l’écrit fifi), est un outil d’analyse imaginé par Kaoru Ishikawa qui sert de modérateur dans le brainstorming.
L’arbre à problèmes est aussi un outil d’analyse prospective qui sert, aussi, à la formulation correcte d’un problème ou d’un projet
Mamadi En Mars, 2014 (23:18 PM) 0 FansN°:5
way fifi, boul niou tari say lesson yi way!
man dey mamadi bi, bi may jefendikoo yi ngeen di wakh nii (ak yennen), booba liir bu tooy nga woon!
dou lii laay wakhati!
nioun nak faale wou niou lii americain, mbaa yeneen toubab di def. danioo bari tappale, wannte euppou niou xamxam! seetal ci modou modou yii rek, te maandou!
di jeggelou!
As En Mars, 2014 (10:01 AM) 0 FansN°:6
Bon post ! Seulement le "hasard" n'a rien à voir avec les nouveautés créatrices. Le marketing comme toute science rationnelle procède moins du tâtonnement créatif que de l'exactitude scientifique. Le brainstorming comme toute technique marketing a un rôle bien spécifique. Il fait gagner du temps, de l'énergie et de l'argent.

Ajouter un commentaire

 
 
Tamba Danfakha
Blog crée le 18/10/2012 Visité 902497 fois 445 Articles 7012 Commentaires 43 Abonnés

Posts recents
Arrêtez de gaspiller votre vie !
VOULOIR POUR POUVOIR OU POUVOIR POUR VOULOIR ?
NOUS VIVONS PARMI DES MONSTRES !
MONSIEUR LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE, N\'EMPRISONNEZ PAS KHALIFA SALL !
VIOLENCES EN AFRIQUE DU SUD : POURQUOI S\'EN ETONNER ?
Commentaires recents
Les plus populaires