Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

LES MATHÉMATIQUES SONT MAGIQUES !

Posté par: Tamba Danfakha| Jeudi 26 avril, 2018 10:04  | Consulté 429 fois  |  0 Réactions  |   

Article en hommage à mon "marabout" Albert Einstein et à deux familiers des mathématiques que sont les professeurs Cherif Salif SY et Mary Teuw Nianequi au delà de savoir manier, avec brio, les équations sont, aussi, de profonds humanistes qui ne cessent de m'inspirer...
Il n'y a rien de naturel dans les mathématiques. 
Toute la mathématique est oeuvre humaine, nous avons tout créé, tout inventé, les axiomes, les théorèmes, les chiffres, les nombres, les figures géométriques, tout a été imaginé par l'esprit humain. Or, c'est grâce aux mathématiques que nous avons découverts des réalités qui nous étaient cachés auparavant. Albert Einstein, lui qui, après avoir résolu une équation mathématique, a "osé" émettre la théorie selon laquelle la masse était équivalente à l’énergie (E=MC²) ce qui va aboutir à la bombe nucléaire entre autre, a dit : "Ce qu'il y a de plus incompréhensible dans l'univers, c'est qu'il soit compréhensible...par les mathématiques"
En 1928, le physicien britannique Paul Dirac établit une équation combinant la théorie quantique et la relativité restreinte d'Einstein pour décrire le comportement d’un électron se déplaçant à une vitesse relativiste. Cette équation, qui valut à Dirac le prix Nobel en 1933, posait alors un problème : tout comme l’équation x² = 4 peut avoir deux solutions (x = 2 ou x = -2), l’équation de Dirac était vérifiée pour deux valeurs : un électron d’énergie positive et un électron d’énergie négative. Or, la physique classique (tout comme le bon sens) voulait que l’énergie d’une particule ait toujours une valeur positive.Dirac en tira la conclusion que, pour chaque particule, il existait une antiparticule correspondante, qui serait tout à fait semblable si elle n’avait une charge opposée. Pour l’électron, par exemple, il devait y avoir un « antiélectron », identique à tous égards sauf qu’il devait être doté d’une charge électrique positive. Depuis l’énoncé de cette théorie audacieuse, les physiciens ont réussi à observer ou à créer, en laboratoire, des antielectron, anti neutron et antiproton. Là aussi les mathématiques, ont révélé quelque chose qui existait mais que nous ne voyions pas auparavant. Pour les philosophes ce rôle "magique" des mathématiques est toujours une énigme, mais pour mon ami Alhussein Sow, la réponse serait, peut être, plus simple : "les mathématiques sont la langue de communication de Dieu avec les savants".

 L'auteur  Tamba Danfakha
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Commentaires: (0)  Certains commentaires sont en cours de validation...

Ajouter un commentaire

 
 
Tamba Danfakha
Blog crée le 18/10/2012 Visité 1129260 fois 675 Articles 12432 Commentaires 49 Abonnés

Posts recents
MACKY SALL ETHNICISTE ? MONSIEUR SONKO ET SI ON CESSAIT D\'EN PARLER ?
CONDITIONS D’ADHESION AU RESEAU EUREKA
SÉMINAIRE EN EFFICACITÉ PERSONNELLE
SÉMINAIRE EN EFFICACITÉ PERSONNELLE (Emploi,Carrière et Entrepreneuriat)
LUTTE CONTRE LE CHÔMAGE : NOUS N\'AVONS NI UN PROBLÈME D\'ARGENT NI UN PROBLÈME DE FINANCEMENT.
Commentaires recents
Les plus populaires