Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

LUTTE CONTRE LE CHÔMAGE : CE QUE L'ETAT DEVRAIT FAIRE

Posté par: Tamba Danfakha| Dimanche 15 avril, 2018 15:04  | Consulté 841 fois  |  0 Réactions  |   

L'état tire l'essentiel de ses ressources financières des taxes et impôts que lui versent les entreprises.
Le Sénégal, avec moins de 2000 créations de sociétés par an, de grandes sociétés étrangères qui vivent grâce à de vastes opérations de corruption et des entreprises informelles aux comptabilités opaques, pourra, difficilement, disposer de ressources financières propres pour pousser la création d'emploi dans le bon sens.
En effet, avec une masse salariale déraisonnable au regard des performances de l'administration publique et un service de la dette qui a dépassé depuis longtemps la limite du supportable vit d’aumônes et de dettes, venant de ses bourreaux d'hier et d'aujourd'hui, dont le coût d'acquisition continue de grimper.
Dans ces conditions, l'état devrait commencer par se rendre compte qu'il n'a tout simplement pas les ressources nécessaires pour conduire une lutte efficace contre le chômage.
Avec la dernière trouvaille du président Macky Sall, 34 milliards de francs CFA affectés à la délégation à l'entrepreneuriat rapide ou DER, je ne vois pas comment l'état réussirait en 10 mois là où il aura échoué depuis six ans sans changer ni de façon de faire, ni de système.
En supposant que l'état réussisse à "financer" 34 000 jeunes (soit 1 000 000 F CFA par jeune) qu'est-ce que cela représente dans un pays où plus de 300 000 nouveaux demandeurs arrivent chaque année sur le marché de l'emploi ?
Pire, pour chaque jeune financé, le candidat macky sall devra faire face à combien de "frustrés" ? 
Dans ces conditions, le jeu électoral vaut-il alors la peine de dépenser tant d'argent pour de si maigres résultats, surtout qu'aucun des jeunes ne finira ni par se créer un emploi, ni, même, par rembourser quoique ce soit ? .
Mais il y a pire, l'état du Sénégal peut-il se permettre de jeter par la fenêtre 34 milliards de francs CFA au moment où nos finances publiques sont entrain de craqueler de partout ?
Du coup, à mon humble avis, il faudra transformer la DER, l'ANPEJ et tous les autres programmes publics en des structures d'accompagnement des jeunes et non de financements.
L'état pourrait, facilement, recruter des professionnels capables de réveiller l'esprit d'entrepreneur des jeunes et d'inciter les populations à financer, elles mêmes, les projets d'auto emplois ou de création d'entreprises des jeunes.
Hors de ce schéma de mobilisation citoyenne et de renforcement mental et psychologique de notre jeunesse, je ne vois que larmes, désolations et échecs cuisants pour notre peuple

 L'auteur  Tamba Danfakha
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Commentaires: (0)  Certains commentaires sont en cours de validation...

Ajouter un commentaire

 
 
Tamba Danfakha
Blog crée le 18/10/2012 Visité 1081200 fois 614 Articles 11869 Commentaires 47 Abonnés

Posts recents
Offre d\'accompagnement de vos projets
NON MONSIEUR SIDI LAMINE NIASSE, VOUS FAITES UNE FAUSSE QUERELLE A IDRISSA SECK.
Ressources ou moyens ? C\'est différent ?
APPEL A CANDIDATURES
MASSACRE DES PALESTINIENS PAR ISRAËL : VOILA POURQUOI NOS INDIGNATIONS SONT SI... INUTILES !
Commentaires recents
Les plus populaires