Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

Mathématique et lutte contre le chômage (Partie I)

Posté par: Tamba Danfakha| Vendredi 30 novembre, 2012 23:39  | Consulté 3313 fois  |  22 Réactions  |   

Le chômage est un problème universel, un phénomène social, certes tragique, mais quelque fois "gérable" dans certains pays. Par contre, dans notre pays, il est non seulement une calamité nationale mais, surtout, un problème non traité, non pensé et, donc, jamais résolu.

Pourtant, il y a beaucoup d'efforts qui sont fournis par les pouvoirs publics, par les partenaires au développement, par les organisations non gouvernementales et par toutes les bonnes volontés qui se sentent, sincèrement, concernés par le sort injuste fait à la jeunesse de notre pays qui demeure la principale victime de cette situation de chômage chronique. Si donc, on ne peut, sans faire preuve de mauvaise foi, reprocher aux ou aux autres une absence de "volonté" ou "d'envie" de changer la réalité actuelle, il reste à se poser cette question : pourquoi, malgré tout ce qui est dit ou fait pour sortir de l'impasse, le chômage reste une équation à plusieurs inconnues. Or, comme le savent tous les mathématiciens, pour qu'une équation ait des solutions il faut qu'elle ne soit composée que d'une seule inconnue, autrement dit pour n inconnues il faut n équations pour espérer trouver une ou des solutions Pour formaliser, représentons les besoins d'une population par b, les ressources disponibles par r et l'emploi par e, posons, alors, l'équation : e = b-r (que nous appellerons équation de l'emploi). On peut en déduire trois hypothèses : si b = r (les besoins sont satisfaits par les ressources disponibles), il y a plein emploi, si b est inférieur à r,  il y a chômage (l'offre d'emploi est inférieure à la demande), si b est supérieur à r, il y a un déficit de main d'oeuvre (l'offre d'emploi est supérieure à la demande). Evidemment, l'hypothèse n'est, cependant, soutenable que si on admet que les ressources ne peuvent être produites que par le travail.. Les difficultés apparaissent lorsque nous sommes dans un pays, comme le Sénégal, où les besoins et les ressources sont des inconnues et qu'il n'est pas possible de trouver une deuxième formule pour relier l'emploi aux besoins et aux ressources. A défaut de pouvoir identifier, précisément, ces deux variables (b et r), je propose, donc, que l'on recherche une deuxième équation dans laquelle on pourrait relier l'emploi aux demandeurs et offreurs d'emplois. Sans chercher à aller plus loin dans une formulation mathématique qui pourrait se révéler trop complexe à faire comprendre dans cet article, je constate qu'une telle formule aurait l'avantage de faire prendre conscience de la place essentielle des chercheurs d'emplois et des entrepreneurs (qui sont les offreurs d'emplois) dans la résolution de la problématique de l'emploi. Et c'est bien là où le bas blesse : au Sénégal, on attend les solutions des politiques, des bailleurs de fonds et jamais assez de ces acteurs qui sont, pourtant, les principaux concernés. Dès lors, si nous voulons lutter efficacement contre le chômage il nous faut imaginer des instruments performants pour donner l'initiative à ceux qui ont un intérêt direct à triompher du chômage!
 L'auteur  Tamba Danfakha
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Mots Clés:
Commentaires: (22)  Certains commentaires sont en cours de validation...
 Ajouter mon commentaire    Afficher les commentaires
Aidez-nous à modérer les commentaires en nous signalant les insultes. Merci de votre collaboration.
N'importe quoi on December 1, 2012 (11:32 AM) 0 FansN°:1
le vrai problème, ce n'est pas l'emploi, le vrai problème c'est la précarité entretenue par les capitalistes qui veulent gagner plus et investir moins d'ou la désuétude de tes mathématiques qui ne servent à rien ici.

l'emploi précaire, c'est celui qui ne sert qu'à arrondir les chiffres et cela va des cdd aux salaires avoisinant le smig sénégalais.

l'économie sénégalaise, telle qu'elle est en ce moment, ne peut pas créer 500 000 emplois solides, pérennes et d'avenir en 5 ans...déjà presque un an s'est écoulé sans qu'acte ne soit posé (donc en 4 ans). elle ne peut que faire miroiter les jeunes en les embarquant dans des carrières boiteuses menant à la misère...tout comme le chômage. d'ailleurs, les aventuriers s'en sont toujours mieux sortis.
Anonyme on December 1, 2012 (11:35 AM) 0 FansN°:2
vous avez bien d'ecrit le rapport offre ressources et demande mais je pense que la deuxieme equation serait d'encourager les gents a faire des etudes scientifiques peut etre le probleme sera a moitie resolu.merci
Anonyme on December 1, 2012 (13:26 PM) 0 FansN°:3
article intéressant en ce sens qu'il tente d'ouvrir d'autres possibilités pour le règlement du chômage. Je pense qu'il faut affiner davantage l'équation pour trouver une réponse durable a ce probleme. En effet, aussi bien que pour les besoins que pour les ressources, il en existe certain qui ne sont pas correllés à l'emploi. Et sur quoi vous basez vous pour dire que e= b-r? car pour moi c'est une fonction d'utilite que vous posez ?
Anonyme on December 1, 2012 (13:34 PM) 0 FansN°:4
Félicitations pour cet article intéressant car ouvrant de nouvelles pistes de réflexion. je pense qu'il faut affiner davantage et revoir les variables choisies. Aussi, je pense que c'est plutôt une fonction d'utilité que vs poser avec é=b-r. car les besoins sont contraints par la disponibilité des ressources ce qui amène à opérer des choix; de ce fait je voudrai savoir sur quoi vous basez vous pour justifier cette équation. Par ailleurs il se pose un problème de concept, de statistiques au Sénégal surtout k vos variables font appel a des données aussi bien qualitatives que quantitatives.
Salams on December 1, 2012 (14:38 PM) 0 FansN°:5
Ce phénomène dépend du temps et de l'espace! Il se modélise en utilisant la théorie des Equations aux Dérivées Partielles. Donne moi tes conditions aux limites mon cher et je définit un problème de stabilisation ou de control optimal!!!!!
Anonyme on December 1, 2012 (16:07 PM) 0 FansN°:6
Quelle solution proposez vous?
Anonyme on December 1, 2012 (16:08 PM) 0 FansN°:7
Quelle solution proposez vous?
Dave on December 1, 2012 (16:49 PM) 0 FansN°:8
Pas mal!
Si je te comprends bien pour lutter contre le chômage, il faut créer des emplois! (waoo quelle génie! mdrrr)
Je rigole, c'est pas évident.
Donc il faut avoir des entrepreneurs qui offrent assez d'emploi aux chômeurs...
J'imagine que la deuxième partie sera sur comment créer et maintenir les entreprises en vie...
I'm waiting!
Anonyme on December 1, 2012 (17:22 PM) 0 FansN°:9
je suis etudiant en maths mais desoler monsieur je suis pas daccord car une equation peut avoir 1,plusieurs inconnues mais c'est seulement le nombre de variable qui determine la solution et non le nombre d'equation!!!!!
L'auteur on December 1, 2012 (21:17 PM) 0 FansN°:10
toi l'étudiant en maths tu dis n'importe quoi, relis l'article : une équation qui a plus d'une inconnue ne peut pas être résolue. C'est différent de ce que tu affirmes. Ex : x + y = 0 est une équation à deux variables mais on ne peut la résoudre que si on une deuxième équation qui relie x et y !
Faites un peu l'effort de réfléchir : cela ne fait pas mal ! pour le reste attendez la partie II pour conclure, en attendant, sortez des sentiers battus et faites des propositions au lieu de tomber dans la critique "déconstructive"
Anonyme2 on December 2, 2012 (19:01 PM)0 FansN°: 498433
...et x^2 + y^2 = 0
1 équation, deux inconnues
Hey l'étudiant en maths est-ce que tu la peux résoudre ?
Svp L'auteur ne me dites pas ce n'est pas une équation mathématique !
Le matheux on December 1, 2012 (23:34 PM) 0 FansN°:11
L'etudiant a bien raison la solution de ton Ex est une droite d'equation :x+y=0
je pense que l'auteur est hyper fort ta reduit un ensemble de plusieurs variables en une seule.
va voir la bibliographie des classification de variables ou la réduction de dimension.
et ta conclusion est hyper simpliste tu n'a rien dit la mon cher. sa se voit que t'es pas matheux
Anonyme on December 2, 2012 (04:26 AM) 0 FansN°:12
Ne mélangeons pas les choses: y=x est bien une équation à deux inconnues que l'on appelle une fonction qui a des solutions Plus sérieusement ne confondons pas inconnues, paramètres et variavles! Je ne suis pas convaincu que les ressources soient des inconnues encore moins les besoins (ils sont connus). En outre une équation à deux inconnues peut bien être rédolue compte tenu des conditions initiales comme disent les physiciens ou des contraintes dans le langage de la programmation (linéaire ou pas). C'est tout le but de l'optimisation. Bon entendeur.............
Anonyme on December 2, 2012 (18:23 PM) 0 FansN°:13
Y OU X son des inconues et non des variables monsieur l'auteur c X+Y=0 qui constituit la variable..alé demander a tout lé grand mathematiciens du senegal comme mari teuw niang ou le professeur galay dia de l'ugb!!!!
etudiant en MASTER DE MATHS APPLIQUES
Citizen 2000 on December 3, 2012 (00:12 AM) 0 FansN°:14
yéén boulénn gnou sonal parlez de l'article c'est mieux kou nékk di djay mathematicien no mais senegalais dal.... c comme on avait inventé les maths
Anonyme on December 3, 2012 (16:51 PM) 0 FansN°:15
mais yén dal senegalis khamolén dara phrase bo lén waxx déf faute li dayna warou déééé
Anonyme on December 3, 2012 (17:56 PM) 0 FansN°:16
Pour une fois on rencontre sur seneweb un débat intéressant. Remplacer les ariticles à la con par des blogs et les internautes n'en seront que plus intelligents.

Ajouter un commentaire

 
 
Tamba Danfakha
Blog crée le 18/10/2012 Visité 140656 fois 44 Articles 576 Commentaires 20 Abonnés

Posts recents
Comment financer un projet sans argent ?
La technique du brain storming
Appel aux jeunes de mon pays !
Dire que les enseignants du supérieur sont trop payés au Sénégal est un acte terroriste contre notre pays
La politique peut-elle être morale?
Commentaires recents
Les plus populaires
Forum du premier emploi, une belle initiative à soutenir
Comment financer votre projet sans argent?
Si j"étais Ministre de l'emploi au Sénégal (première partie)
Comment faire face à l’adversité ?
Un mois après où en est mon plan pour créer 1250 emplois?