Libye : un double attentat fait au moins 34 victimes à Benghazi

  • Source: : Webnews | Le 24 janvier, 2018 à 22:01:19 | Lu 2567 fois | 1 Commentaires
content_image

Benghazi a été le théâtre d'un attentat à la voiture piégée, ce mardi 23 janvier 2017.

Deux véhicules piégés ont explosé à trente minutes d'intervalle, mardi 23 janvier au soir, devant une mosquée du quartier d'al-Sleimani, dans le centre-ville de Benghazi. Le bilan encore provisoire fait état de 34 morts et une vingtaine de blessés.

Deux véhicules ont explosé coup sur coup, mardi 23 janvier, dans le centre-ville de Benghazi, alors que l’ancien bastion de la révolution avait déjà subi un attentat similaire vendredi 19 janvier – une voiture piégée avait fait douze blessés, dont l’ancien ministre de l’Intérieur Achour Chwayel.

Cette fois-ci, le bilan s’élève à au moins 34 morts (un précédent bilan faisait état de 22 victimes) et une vingtaine de blessés – un bilan encore provisoire, la porte-parole de l’hôpital al-Jala, où ont été transportées les victimes, précisant qu’il « pourrait s’aggraver ».

Un responsable des services de sécurité tué

Les deux voitures piégées, qui étaient positionnées aux abords d’une mosquée du quartier d’al-Sleimani connue pour être un fief des partisans du maréchal Khalifa Haftar, l’homme fort de l’est libyen, ont explosé à une trentaine de minutes d’intervalle, à la sortie des fidèles.

Ahmad al-Fitouri, un responsable des services de sécurité dépendant des forces du maréchal Haftar, a été tué dans l’attentat, a annoncé un porte-parole militaire à Benghazi, Miloud al-Zwei.

Benghazi, qui a été un bastion de la révolution libyenne en 2011, était passée aux mains des jihadistes jusqu’à ce que les forces loyales au maréchal Haftar réussissent à en reprendre à la quasi-totalité, après trois ans de combats meurtriers.

Accord politique expiré

Ancien général de Kadhafi passé à l’opposition, autoproclamé chef d’état-major de l’armée libyenne en 2014 et confirmé à ce poste par le gouvernement de Tobrouk en mars 2015, ce dernier est régulièrement accusé par ses détracteurs de vouloir prendre le pouvoir et instaurer une dictature militaire.

Dans un discours télévisé, le maréchal Haftar a estimé le 17 décembre 2017 que l’accord politique libyen signé le 15 décembre 2015 – prévoyant un gouvernement d’union nationale appuyé par la communauté internationale pour un mandat d’un an renouvelable une fois – avait expiré. « Nous annonçons sans équivoque notre obéissance totale au peuple libyen, maître (…) de son destin », avait-il conclu.


Auteur: Jeuneafrique - Webnews






1 - Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
2 - N'envoyez pas de message inutile.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
Ne devoilez pas
les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.

3 - Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
4 - Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
5 - Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
6 - Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Commentaire (1)


Anonyme En Janvier, 2018 (04:12 AM) 0 FansN°: 1
Et les immigrés africain qui restent là-bas et qu'on torturent toute les minutes plus personne n'en parle. Wassalam

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 860 09 50    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : pub@seneweb.com

Rédaction

Email : redaction@seneweb.com