Pauvreté en Tunisie : grève générale à Sejnane, où une mère a tenté de s’immoler

  • Source: : Webnews | Le 23 novembre, 2017 à 11:11:54 | Lu 1330 fois | 2 Commentaires
content_image

Des policiers tunisiens face à des manifestants à Tataouine, le 22 mai 2017.

Une mère de cinq enfants a tenté de s'immoler pour protester contre l'arrêt d'une aide sociale, la semaine dernière à Sejnane, dans le nord de la Tunisie. Un acte de désespoir qui a mis les habitants de la ville dans la rue ce mercredi.

Une grève générale pour protester contre la pauvreté a été observée, mercredi 22 novembre, à Sejnane, dans le nord de la Tunisie, où une femme a tenté de s’immoler par le feu après la suppression d’une aide sociale. Écoles, commerces et administrations étaient fermés dans la journée, à l’exception des pharmacies, des urgences de l’hôpital et des boulangeries, ont indiqué à l’AFP un responsable syndical et un militant associatif.

Dans des vidéos publiées sur les réseaux sociaux, on peut voir une large foule défiler. « Travail, liberté, dignité nationale », « Nous sommes tous Radhia Mechergui », ont scandé les manifestants.

La rue est en train de bouillir

Radhia Mechergui est une mère de cinq enfants habitant à Sejnane, dont le mari est malade et qui recevait une aide sociale de 150 dinars (51 euros). Le versement ayant été annulé, elle a fait plusieurs réclamations restées sans réponse. Elle s’est immolée par le feu la semaine dernière dans l’enceinte de la sous-préfecture, et est depuis hospitalisée.

Le sous-préfet de Sejnane a reconnu « qu’il n’y avait aucune raison à l’arrêt de cette subvention ». « Elle bénéficiait de cette prime jusqu’en 2016, date à laquelle l’assistance sociale de la région a décidé de l’arrêter (…). Il n’y avait vraiment aucune raison de priver cette femme aux conditions sociales difficiles de cette subvention« , a dit à l’AFP le sous-préfet, Ali Hamdouni. « L’assistance sociale doit assumer les conséquences de ce qu’elle a fait ».

Une pauvreté en hausse

Selon Amor Barhoumi, le secrétaire général du syndicat UGTT à Sejnane, « l’acte de désespoir et de colère de Radhia Mechergui est l’étincelle qui a déclenché la colère des habitants de Sejnane ». Car « la rue est en train de bouillir ». 

Dans un rapport, le FTDES, une ONG tunisienne, a jugé qu’un réel changement se faisait toujours attendre en termes de droits économiques et sociaux en Tunisie,sept ans après la révolution qui a renversé la dictature.

En dépit d’avancées démocratiques, « le chômage, la misère et les inégalités sociales et régionales se sont aggravés », a averti le FTDES, en soulignant le risque d’instabilité que cela entraîne.


Auteur: Jeuneafrique - Webnews






1 - Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
2 - N'envoyez pas de message inutile.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
Ne devoilez pas
les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.

3 - Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
4 - Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
5 - Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
6 - Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Commentaire (2)


Anonyme il y a 3 semaines (11:11 AM) 0 FansN°: 1
quille aille au diable des racistes de merde
Thiessois il y a 3 semaines (11:38 AM) 0 FansN°: 2
Une Dictature qui nourrit , soigne et eduque sa population est mieux qu une Democratie rapace, incapable et corrompue qui te dit que t es libre , meme de crever ! Khaddafi a été assassiné par la soi disante Democratie, Le monde soi disant Libre, qu´on juge la Lybie aujourdhui: Il ne manque plus que les gens se mangent entre eux.

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 864 65 71    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : pub@seneweb.com

Rédaction

Email : redaction@seneweb.com