Afrique

Un projet exemplaire de la montée en gamme de la coopération mutuellement bénéfique sino-africaine

  • Source: : Seneweb.com | Le 19 octobre, 2016 à 16:10:12 | Lu 2598 fois | 3 Commentaires
content_image

Un projet exemplaire de la montée en gamme de la coopération mutuellement bénéfique sino-africaine

Le 5 octobre, Xu Shaoshi, Président de la Commission nationale du Développement et de la Réforme a été invité à assister, à Addis-Abeba, capitale éthiopienne, à la cérémonie d'inauguration du chemin de fer reliant l'Éthiopie au port de Djibouti, en tant qu'envoyé spécial du Président Xi Jinping.

Première ligne ferroviaire électrifiée moderne de l'Afrique de l'Est, ce projet financé et construit par la Chine est le premier du genre réunissant les « éléments chinois » dans tous ses aspects : normes techniques, équipements, supervision, exploitation et gestion, marquant une étape importante franchie dans la transformation et la montée en gamme de la coopération mutuellement bénéfique entre la Chine et l'Afrique.

 

La ligne ferroviaire Addis-Abeba-Djibouti traduit de nouveaux changements structurels de la coopération mutuellement bénéfique sino-africaine. Il s'agit d'un autre chemin de fer transfrontalier construit par la Chine en Afrique, après le chemin de fer Tanzam. Mais à la différence de ce dernier, cette ligne ferroviaire n'est pas un simple projet d'aide, mais un projet de coopération mutuellement bénéfique dont la Chine assure le financement, la construction et l'exploitation, créant ainsi un nouveau modèle de coopération mutuellement bénéfique sino-africaine de la nouvelle époque et reflétant les nouveaux changements de la coopération sino-africaine. Désormais, la coopération sino-africaine, qui était axée sur l'aide gouvernementale, le commerce des marchandises et les travaux forfaitaires, privilégie l'investissement et le financement par des entreprises, s'étend à la coopération en matière de production industrielle et au commerce de transformation et couvre des domaines moyen et haut gamme comme investissement, exploitation, gestion d'infrastructures, zones économiques spéciales, parcs industriels, centres logistiques et services financiers. Le modèle de coopération adopté pour la construction du chemin de fer Addis-Abeba-Djibouti illustre de nouveaux changements de la coopération mutuellement bénéfique sino-africaine qui se transforme, accède à un niveau plus élevé, affiche une bonne dynamique et offre de larges perspectives.

 

La ligne ferroviaire Addis-Abeba-Djibouti ouvre de nouvelles pistes pour le développement de la coopération Chine-Éthiopie et Chine-Djibouti. Les gouvernements d'Éthiopie et de Djibouti, ayant vu dans ce projet de nouvelles possibilités de développement de la coopération avec la Chine, sont nettement plus conscients de la nécessité de l'ouverture et de la coopération, améliorent constamment le cadre juridique et règlementaire, les politiques préférentielles et les services gouvernementaux pour créer des conditions plus attractives pour les investisseurs étrangers, y compris les entreprises chinoises, dans l'espoir de les voir venir nombreux pour investir. L'Éthiopie, quant à elle, profite de différentes plate-formes pour attirer des entreprises chinoises. Le Premier ministre éthiopien Hailemariam Desalegn s'est rendu dans quatre provinces et villes chinoises durant sa visite en Chine l'année dernière pour faire la promotion de son pays.

 

Dans le même temps, les entreprises chinoises portent un nouveau regard sur t l'Éthiopie, Djibouti et d'autres pays africains. Elles sont de plus en plus nombreuses à reconnaître que la coopération sino-africaine en matière de capacités de production industrielle et les partenariats industriels représentent une opportunité historique, que l'Afrique recèle d'énormes opportunités d'affaires, et considèrent l'Éthiopie, Djibouti et d'autres pays africains comme une terre prometteuse pour l'investissement et le développement.

Le chemin de fer Addis-Abeba-Djibouti suscite une nouvelle vague de coopération et d'investissement. La construction de cette ligne ferroviaire rend beaucoup plus attractifs l'Éthiopie et Djibouti et font de ces deux pays une destination de choix pour les investisseurs chinois. Depuis le Sommet de Johannesburg du Forum sur la Coopération sino-africaine de décembre dernier, la Chine a signé des accords de coopération de tous types avec l'Éthiopie d'un montant de 2,981 milliards de dollars US, dont 1,725 milliard de dollars US pour les investissements directs, soit 62,89% du total.

 

Comme c'est le cas dans le projet ferroviaire Addis-Abeba-Djibouti, les entreprises et institutions financières chinoises sont aujourd'hui les « nouveaux acteurs principaux » de la coopération mutuellement bénéfique de la Chine avec l'Éthiopie et Djibouti. Dans cette coopération qui affiche une nouvelle dynamique, les pouvoirs publics se contentent de jouer un rôle de facilitation, et c'est aux entreprises d'opérer et aux peuples d'en bénéficier. Première société chinoise ayant investi en Éthiopie, le Guangdong Huajian Group, a récemment annoncé un nouvel investissement d'un milliard de dollars US pour construire en banlieue d'Addis-Abeba le Parc d'industrie légère Dongguan Huajian. Le groupe Jiangsu Sunshine a signé avec l'Éthiopie une lettre d'intention d'investissements de 980 millions de dollars US pour la construction dans le pays d'une base de production intégrée dans le secteur de la laine. La société Wuxi Jinmao a investi 40 millions de dollars US pour une usine de tissus et de vêtements en Éthiopie. Et China Merchants International et d'autres entreprises chinoises ont planifié d'investir près d'un milliard de dollars US à Djibouti pour la construction d'une zone de libre-échange et d'un nouveau port et la rénovation du vieux port.


La ligne ferroviaire Addis-Abeba-Djibouti est un projet qui profite à tous, tant aux générations actuelles qu'aux générations futures. La coopération mutuellement bénéfique sino-africaine entre dans une nouvelle ère de coopération gagnant-gagnant et de développement commun. L'ouverture du chemin de fer Addis-Abeba-Djibouti encouragera davantage d'entreprises et d'investisseurs chinois à s'engager en Éthiopie et à Djibouti, mais aussi dans des pays voisins, donnant une forte impulsion à l'accélération de l'industrialisation en Afrique de l'Est. Les entreprises chinoises auront plus d'opportunités de coopération en Afrique et bénéficieront d'un plus grand marché international. Saisir l'opportunité historique que représente le développement de la coopération sino-africaine, réaliser la complémentarité des atouts, la coopération gagnant-gagnant et le développement partagé entre la Chine et l'Afrique, voilà une aspiration commune des peuples africains et chinois


Auteur: seneweb News - Seneweb.com

Articles similaires


Commentaire (2)


Anonyme En Octobre, 2016 (16:03 PM) 0 FansN°: 1
Après ça on veut nous faire croire que la Chine ne peut pas construire le TER Diass-Dakar! Juste pour satisfaire les Français qui sont en déclin mais avec une offre 7 fois supérieur seront quand même adjudicataire! Sénégal dou dème!
Anonyme En Octobre, 2016 (10:06 AM) 0 FansN°: 2
Labas pas d'appel d'offre et pas des gens qui passe toute la journée à nous faire perdre du temps en critiquant tout sans nous donner des solutions certains projet ne devait même pas faire l'objet d'appel d'offre.

Je connais l'ethiopie l'un de plus grand barrage de l'afrique est superviser par l'armée pour sa construction.

C'est train et electrique aussi entre les deux pays.

Il ya leur metro aussi en 10 ans ce pays a montré une voie à ceux qui sont pas aveugle.

Il faut de la fermeté.

Tout les pays qui avance sont pas aussi democrate que certains pense.

RWANDA, ETHIOPIE, KENYA

Il faut de la rigueur.



Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 864 65 71    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : pub@seneweb.com

Rédaction

Email : redaction@seneweb.com