Universités : "L'année académique doit être invalidée"

  • Source: : Seneweb.com | Le 09 juin, 2018 à 11:06:29 | Lu 4967 fois | 16 Commentaires
content_image

Universités : "L'année académique doit être invalidée"

L'enseignant chercheur à l'Ugb Ibrahima Silla suggère l'annulation de l'année académique. Ce, justifie-t-il, pour une réflexion "sur la gouvernance universitaire".

Silla, repris par Enquête, "dénonce le chevauchement des années et révèle que les cours du premier semestre ne sont même pas entamés alors que l'année tire à sa fin".

L'enseignant chercheur a également fustigé les conditions de vie dans les campus de l'Ugb : "Les étudiants vivent à plus de 6 dans une pièce de 9 m2. (…) Nous sommes dans un environnement hostile à la production intellectuelle."


Auteur: Seneweb news - Seneweb.com






1 - Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
2 - N'envoyez pas de message inutile.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
Ne devoilez pas
les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.

3 - Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
4 - Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
5 - Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
6 - Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Commentaire (10)


Anonyme En Juin, 2018 (11:36 AM) 0 FansN°: 1
Tu rêves
Reply_author En Juin, 2018 (15:32 PM) 0 FansN°: 1
tant que y a pas d'année blanche, cette génération d'étudiants ne saura pas que les greves c'est bien si ca dure quelque jours mais aprés c'est eux qui en patissent
Reply_author En Juin, 2018 (22:47 PM) 0 FansN°: 2
c'est aux autorités politiques de le savoir, pourquoi laisser pourrir. .? il y a les prÉavis, ,..au sénégal, on ne respecte pas les accords signés, ..pourquoi. et dire que ces
Anonyme En Juin, 2018 (11:49 AM) 0 FansN°: 2
Pr Sylla avec votre collège de l'UGB vous vous gaussiez de l'UCAD. Maintenant que le collège commence à "monter en puissance" vous paniquez! Faites un tour à l'UCAD, ça vous profitera.
Alecole En Juin, 2018 (12:01 PM) 0 FansN°: 3
PARFAITEMENT ON SE REND COMPTE QUE LA.MAJORITÉ DES SENEGALAIS ET DANS TOUTES LES COUCHES DE LA SOCIÉTÉ NE COMPRENNENT LA LANGUE QU ILS PRATIQUENT....FACILE DE LIRE MAIS DIFFICILE DE COM PRENDRE
Anonyme En Juin, 2018 (12:11 PM) 0 FansN°: 4
Sacré Sylla il est toujours dans l'imaginaire politique.Monsieur Sylla si tu avais fait ton cursus universitaire au Sénégal on peut comprendre mais c'est dommage que tu prétends rever de année invalide car tu na' jamais subi cette situation.Si ça ton argument de campagne politique faut chercher ailleurs.
Anonyme En Juin, 2018 (13:26 PM) 0 FansN°: 5
Avec le système LMD comment peut on invalider une année universitaire ?
Anonyme En Juin, 2018 (13:57 PM) 0 FansN°: 6
Enfin un type sensé dans ce pays!

L'université sénégalais n'a d'université que le nom.

Il n'y a plus de dates de rentrée ni de date de fermeture.

Les étudiants qui y entrent ne savent pas quand ils y sortiront s'ils y sortent vivant bien sûr!
Anonyme En Juin, 2018 (19:53 PM) 0 FansN°: 7
le post N°6 aurait pu ajouter que les cours sont baclés et que les diplomes délivrés depuis plusieurs années ne représentent plus rien , quand au niveau il est catastrophique !!! ....les étudiants de valeurs n'ont qu'un espoir : partir à l'étranger !!! le pire à venir c'est qu'une grande majorité d'étudianrts n'ont aucun espoir de travail en sortant de l'université , véritable bombe à retardement des futurs gouvernements
Enfin! En Juin, 2018 (20:48 PM) 0 FansN°: 8
Enfin un discours courageux, honnête et responsables. Depuis plus de 10 ans il n'y a pas d'années académiques normales. Toutes les années académiques sont des années "sauvees". Il faut casser ce cycle infernale et invalider l'année afin que nous ayons des années académiques avec une date d'ouverture et et une date de fermeture.

Quant au fait que des étudiants se retrouvent en grand nombre dans des chambres, c'est de la responsabilité de leurs parents. Quand on prend la responsabilité de faire un enfant, on est responsable de sa condition de vie. On ne peut faire un enfant et que celui-ci vive dans la misère et en faire porter après la responsabilité à un quelconque État.

Quand on a pas les moyens d'entretenir un enfant, on en fait pas.
Anonyme En Juin, 2018 (21:22 PM) 0 FansN°: 9
En tout cas elle vaut zéro cette année
Un Enseignant à L'ugb En Juin, 2018 (00:16 AM) 0 FansN°: 10
Je ne partage pas le point de vue de Sylla.

Il est vrai que les UFR évoluent à des vitesses différentes. Il est aussi vrai que les cours

du premier semestre 2017-2018 n'ont même pas débutés pour certains. Mais ce n'est pas

une raison pour jeter le trouble davantage dans nos esprits. C'est irresponsable de proposer

une telle extrémité. Chacun peut imaginer des solutions, mais celle-là doit être la dernière.



Pour ceux qui sont un peu avancés dans leur premier semestre:

Pourquoi ne pas tout simplement continuer les enseignements-évaluations jusqu'au 31 juillet

(ou jusqu'au 15 août) et revenir au début du mois d'octobre pour achever les enseignements

et évaluations le plus tôt possible ?



Pour ceux qui n'ont même pas démarré leur premier semestre:

Attendre octobre (ce qui suppose une optimisation de l'occupation des salles de cours pour

accélérer tout ce qui peut raisonnablement l’être) et donc démarrer en même temps 2017-2018 et 2018-2019 pour ne pas pénaliser les nouveaux étudiants.



Raccourcir la durée formelle des semestres à 10 voire 9 semaines, pour "essayer de rattraper" le temps déjà perdu. Même si ...jamais.

Reply_author En Juin, 2018 (13:39 PM) 0 FansN°: 1
drôles de réponses pour un enseignant
demander à des étudiants déjà si nuls de faire en parallèle 2 années entières est ridicule et infaisable pour 99% !

effectivement, depuis une dizaine d'années, les rentrées universitaires se font en février/mars ou avril de l'année d'après ! comment voulez-vous assimiler toute une année en 3 mois , sans compter les grèves, absentéisme , fêtes religieuses , vacances ....ça doit tourner autour d'un mois voire moins !

après on s'étonne du bas niveau des étudiants

republique bananiere

avec un budget colossal , rien n'y fait , la gabegie complete !

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 860 09 50    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : pub@seneweb.com

Rédaction

Email : redaction@seneweb.com