Les sujets politiques en exergue

  • Source: : APS | Le 11 août, 2017 à 10:08:16 | Lu 1214 fois | 2 Commentaires
content_image

Revue de Presse

Les quotidiens reçus vendredi à l’APS traitent largement de sujets se rapportant à la politique notamment le dialogue entre pouvoir et opposition, les députés de la 13e législature, les conséquences d’une éventuelle invalidation du vote de Touba. Après les législatives, Enquête parle d’"hypothétiques retrouvailles" entre le pouvoir et l’opposition. "Le climat politique est aujourd’hui plus que jamais délétère. La tension est vive et les acteurs ne semblent pas se presser à la faire baisser. Alors que l’opposition significative estime que l’heure est encore aux élections, la coalition présidentielle déclare que le pouvoir n’est pas demandeur de dialogue même s’il en appelle", écrit le journal qui affiche à sa Une : "L’indésirable dialogue".

"Dialogue politique pour apaiser la tension post-électorale, entre optimisme et pessimisme", titre Sud Quotidien qui a interrogé des acteurs de la majorité et de l’opposition sur la question. Dans le journal, Babacar Fall, coordonnateur du groupe de recherche et d’appui conseil pour la démocratie participative et la bonne gouvernance déclare : "Si on ne dialogue pas, on risque de tomber demain dans des situations très difficiles et imprévisibles". Concernant les législatives toujours, Le Quotidien se penche sur une "reprise éventuelle" du scrutin à Touba où de nombreux bureaux ont été saccagés le jour de l’élection. "Scénarios fatals", affiche à sa Une la publication qui écrit : "L’on n’avait peut-être pas imaginé les conséquences d’une éventuelle invalidation du vote de Touba.

Si le Conseil constitutionnel tranche dans ce sens, ce ne sera pas seulement le département de Mbacké qui sera concerné". "Il faudrait craindre une variation du taux de participation, du quotient national, d’un statut quo des sièges pour Wade et cie ou d’une +remontada+ de Benno Bokk Yaakaar", ajoute le journal qui dessine les différents scénarios possibles dans ce cas de Touba. L’As scrute la profession des députés de la 13e législature et tire : "L’ère des businessmen et des enseignants". "L’Assemblée nationale est par essence un lieu de rencontre d’individus de milieux professionnels différents. Des cadres de la Fonction publique, des chefs d’entreprise, des personnes exerçant des professions libérales entre autres se côtoient souvent à l’hémicycle.

Pour cette 13e législature, businessmen et enseignants sont les plus représentés", écrit L’As. Dans sa livraison du jour, Walfadri explique "comment Macky Sall compte neutraliser ses alliés" à l’Assemblée nationale. "Le président Macky Sall ne court pas le risque de voir ses alliés le quitter au cours de cette 13e législature pour former un groupe parlementaire. Aucun allié, à l’exception du Parti socialiste (PS) n’a franchi la barre des 10 députés", note Walf. Selon le journal, "les résultats publiés montrent que l’Alliance pour la République (APR) s’est taillée la part du lion avec 98 députés sur les 125 de la coalition Benno Bokk Yaakaar (BBY) qui compte une centaine de partis et quelques mouvements de soutien".

Walf parle d’une "grande chute" pour l’Alliance des forces de progrès (AFP) qui n’a que 4 députés tandis que la LD et le PIT en ont respectivement deux et un. Dans le cadre de la protection de l’environnement, Le Soleil note que "l’Etat évalue la loi sur le plastique". "Une première année d’application satisfaisante. Un comité interministériel de suivi mis en place et une douzaine de micromètres aux services de contrôle", écrit le quotidien. Vox Populi relève que les réseaux sociaux, whatsApp, facebook, qui occupent de plus en plus "une place centrale dans la société" sont aujourd’hui devenus des "briseurs de couples".

Dans le journal, des hommes et des femmes victimes de ces médias sociaux racontent leur expérience. En détention préventive à cause d’un message audio partagé sur les réseaux sociaux et dans lequel elle tenait des propos désobligeants à l’endroit du chef de l’Etat, la chanteuse Amy Collé Dieng est à la Une de L’Observateur. Le journal revient sur "La folle histoire de Amy Collé", son enfance à Thiès, les drames de sa vie et sa carrière d’artiste. OID/PON


Auteur: APS - APS






1 - Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
2 - N'envoyez pas de message inutile.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
Ne devoilez pas
les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.

3 - Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
4 - Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
5 - Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
6 - Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Commentaire (1)


Anonyme il y a 1 semaine (12:08 PM) 0 FansN°: 1
Video
Anonyme il y a 1 semaine (13:08 PM) 0 FansN°: 1
hhhhh

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 864 65 71    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : pub@seneweb.com

Rédaction

Email : redaction@seneweb.com