Liverpool: Salah, Mané, Firmino... qui se cache derrière cet ingénieux recrutement?

  • Source: : BFM TV | Le 23 avril, 2018 à 23:04:23 | Lu 7372 fois | 3 Commentaires
content_image

Liverpool: Salah, Mané, Firmino... qui se cache derrière cet ingénieux recrutement?

Depuis près de trois ans, Liverpool multiplie les gros coups lors des mercatos. Si Jürgen Klopp joue un rôle important dans le processus de recrutement, il est fortement épaulé et conseillé par une équipe éloignée des projecteurs. 

C'est ce qui s'appelle avoir l'oeil. En recrutant coup sur coup des joueurs dont la réussite était loin d'être établie, Liverpool a montré qu'il avait le flair pour déceler les futures pépites. Un avantage que le club, qui va disputer à partir de ce mardi les demi-finales de la Ligue des champions (contre la Roma), doit notamment à une équipe de l'ombre, et aux relations que ses membres entretiennent avec l'entraîneur. 

Michael Edwards, l'homme de l'ombre

Parmi cette équipe en charge du recrutement, un homme, très peu connu du public, se démarque particulièrement. Il s'agit de Michael Edwards. Arrivé en 2011 en provenance de Tottenham, cet homme de l'ombre a connu une ascension régulière à Liverpool. D'abord chef de l'analyse et des performances du club, il a ensuite occupé le poste de directeur de la performance technique avant d'être nommé directeur technique en août 2015.

C'est à partir de là qu'il a pris en charge le recrutement du club, en donnant un nouveau souffle à ce département, tout en continuant à gérer les analyses. C'est justement ses compétences en matière d'analyse qui ont poussé le propriétaire de Liverpool, Fenway Sports Group, a lui donner du pouvoir dans le recrutement. Comme l'expliquait The Liverpool Echo à l'époque, ses compétences axées sur les données entraient en parfaite cohésion avec la philosophie "Moneyball" de FSG, qui consiste à utiliser les statistiques pour déterminer de la valeur sur le marché des transferts. 

Une stratégie qui lui a permis de miser sur les bons joueurs, comme Roberto Firmino, Sadio Mané ou encore Mohamed Salah, dont l'explosion future était difficilement prédictible. Ses bons résultats internes et sa bonne relation avec Jürgen Klopp, arrivé en octobre 2015 à la tête de l'équipe, ont même encouragé le propriétaire à créer un nouveau poste pour lui, celui de directeur sportif, en novembre 2016. Un nouveau statut qui a donné encore un peu plus de pouvoir à Michael Edwards, qui, avant l'arrivée de Klopp, avait plus de mal à faire accepter ses idées, notamment sur le cas Firmino.

Des tensions persistantes avec Rodgers 

Les relations entre Michael Edwards et Brendan Rodgers, entraîneur de l'équipe de 2012 à 2015, étaient particulièrement tendues. A cette époque, Liverpool disposait d'un "comité de transfert" non officiel, dont personne ne voulait reconnaître l'existence, et dont Michael Edwards faisait partie, avec les chefs des observateurs sportifs, Barry Hunter et Dave Fallows, dont le rôle est de se déplacer en province et à l'étranger pour dénicher des perles rares.

Une cellule qui avait tendance à irriter Brendan Rodgers, qui avait l'impression de ne pas avoir son mot à dire et qui a donc entamé un bras de fer avec ses membres. C'est pourtant Michael Edwards et son "comité de transfert" qui sont parvenus à réaliser le premier "gros coup" de Liverpool cette année-là. Convaincu de ses qualités et de sa future explosion en Angleterre, Michael Edwards a forcé la main à Brendan Rodgers pour faire venir Roberto Firmino en juin 2015, pour une somme d'environ 40 millions d'euros. 

 Frustré de ne pas avoir eu son mot à dire, Brendan Rodgers a à son tour voulu imposer un joueur au club, en échange de cette "acceptation" forcée. Il a alors poussé la signature de Christian Benteke pour 46,8 millions le même été. Un échec puisque le joueur belge n'aura jamais réussi à s'imposer à Liverpool, quittant le club à la fin de la saison pour Crystal Palace.

Un échec et des tensions internes qui ont par ailleurs poussé Brendan Rodgers vers la sortie en octobre 2015.

Le renouveau avec Klopp

Après le licenciement de Brendan Rodgers, le recrutement de Liverpool a pu bénéficier d'un nouveau souffle. Jürgen Klopp, qui a directement remplacé l'Irlandais du Nord à la tête de l'équipe, a lui décidé de travailler en étroite collaboration avec Michael Edwards. La relation entre les deux hommes a même été qualifiée de "formidable" par les médias britanniques à l'époque, ce qui a poussé le propriétaire du club à créer le poste de directeur sportif pour Michael Edwards.

Jürgen Klopp a réussi à galvaniser le club pour que tout le monde travaille dans la même direction, notamment en matière de recrutement. Une attitude qui s'est rapidement révélée payante, avec la signature de Sadio Mané en juin 2016. Déjà sur les tablettes de Michael Edwards depuis deux ans, qui l'avait alors proposé à Brendan Rodgers, pour un refus de ce dernier, Jürgen Klopp avait fait du joueur sénégalais une priorité à son arrivée. Entraîneur et cellule de recrutement n'ont donc pas mis longtemps à se décider à faire signer leur future pépite, alors à Southampton et malgré l'inquiétude des supporters, pour la somme de 36 millions d'euros. 

Une même longueur d'onde qui permettra une nouvelle fois à l'équipe de réaliser un énorme coup un an plus tard. A l'été 2017, Liverpool fait signer Mohamed Salah. L'équipe voulait déjà l'Egyptien en 2014, mais avait été dépassé par Chelsea. Malgré deux années en demi-teinte à Londres, Michael Edwards et ses deux acolytes avaient continué à surveiller le joueur, jusqu'en Italie. 

Comme l'a récemment révélé Jürgen Klopp, ce sont Michael Edwards, Dave Fallows et Barry Hunter qui l'ont poussé à recruter au plus vite celui qui vient d'être élu joueur de l'année en Premier League. L'Allemand, qui avait découvert Mohamed Salah en 2013 lorsque son équipe du Borussia Dortmund avait joué un match amical face à Bâle en début de saison, a alors écouté les recruteurs et s'est offert les services de l'Egyptien pour 42 millions d'euros. Ce qui est aujourd'hui perçu comme une excellente affaire, tant la valeur marchande de Mohamed Salah a explosé au terme d'une saison exceptionnelle. 

Avec des relations aussi saines, nul doute que Jürgen Klopp et Michael Edwards réservent encore de belles surprises à Liverpool pour les mois à venir.


Auteur: - BFM TV






1 - Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
2 - N'envoyez pas de message inutile.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
Ne devoilez pas
les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.

3 - Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
4 - Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
5 - Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
6 - Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Commentaire (2)


Anonyme En Avril, 2018 (09:14 AM) 0 FansN°: 1
ok
Anonyme En Avril, 2018 (09:43 AM) 0 FansN°: 2
Reply_author En Avril, 2018 (09:44 AM) 0 FansN°: 1
we'll never walk alone !!!

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 860 09 50    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : pub@seneweb.com

Rédaction

Email : redaction@seneweb.com