Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

Résolution des problèmes : pourquoi sommes-nous si mauvais ? Partie 1

Posté par: Tamba Danfakha| Vendredi 16 février, 2018 07:02  | Consulté 384 fois  |  0 Réactions  |   
Chaque année, presque toujours au même moment, nos villes font face aux mêmes problèmes d’inondation, chaque année, nous semblons, quasiment, paralysés et impuissants face à ce qui semble être l’inéluctable fatalité. Chaque jour, nous perdons un temps précieux dans la circulation dakaroise, chaque jour, pourtant, malgré nos plaintes et complaintes, nous subissons, passivement, le calvaire. Nous faisons face, dans notre pays, à de nombreuses situations d’insatisfaction devant lesquelles nous restons, cependant, désarmés ou indifférents voire de simples spectateurs.

Indices et preuves de l’aggravation de ce mal, si grave et si pernicieux, que j’appelle le syndrome « sénégalicide ». En effet, notre incapacité à résoudre nos problèmes nous conduit vers un suicide social et historique certain pour notre peuple. Les problèmes s’accumulent et aucun ne trouve une réponse satisfaisante.

En lieu et place d’une réflexion sérieuse, d’une prise en main responsable de nos destins individuels ou collectifs, nous voilà, trop souvent, embarqués sur de fausses routes, sur le chemin de la calomnie, de la critique facile et irresponsable, incapables que nous sommes de trouver des solutions pertinentes pour améliorer nos conditions de vie collectives, somme toute, misérables.

Comment s’étonner, dès lors, que malgré plus de 175 000 km2 d’espace maritime (+ 196 000 km2 d’espace continental), avec plus de 4 cours d’eau importants et des millions de terres cultivables nous soyons, nous sénégalais, encore réduits à quémander notre propre nourriture ou, dans les meilleurs des cas, à l’importer au goutte à goutte ?

Comment ne pas rester « bouche bée » devant ces chiffres qui nous interpellent tous : plus de 60% de taux d’échec au baccalauréat, plus de 90% de jeunes en situation de chômage ou de sous emploi après avoir quitté l’école, plus de 60% d’analphabète,…etc.

Comment ne pas s’indigner devant le train de vie princier de nos dirigeants et du cout exorbitant du fonctionnement de notre état au regard de ses piètres performances dans un pays qui figure, pourtant, parmi les 25 pays les plus pauvres au monde ?

Comment ne pas s’étrangler de désespoir devant l’acceptation par nos dirigeants politiques et par nos élites intellectuelles de la domination étrangère : une monnaie dont la production nous échappe, des projets qui sont décidés pour nous par d’autres ou des idées produites par d’autres pour nous.

 L'auteur  Tamba Danfakha
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Commentaires: (0)  Certains commentaires sont en cours de validation...

Ajouter un commentaire

 
 
Tamba Danfakha
Blog crée le 18/10/2012 Visité 1080511 fois 614 Articles 11856 Commentaires 47 Abonnés

Posts recents
Offre d\'accompagnement de vos projets
NON MONSIEUR SIDI LAMINE NIASSE, VOUS FAITES UNE FAUSSE QUERELLE A IDRISSA SECK.
Ressources ou moyens ? C\'est différent ?
APPEL A CANDIDATURES
MASSACRE DES PALESTINIENS PAR ISRAËL : VOILA POURQUOI NOS INDIGNATIONS SONT SI... INUTILES !
Commentaires recents
Les plus populaires