Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

SOMMES-NOUS DIGNES DE FÊTER L'ANNIVERSAIRE DU PRÉSIDENT ABDOULAYE WADE ?

Posté par: Tamba Danfakha| Mercredi 30 mai, 2018 08:05  | Consulté 918 fois  |  0 Réactions  |   

Les fêtes d'anniversaire datent de très longtemps, jusqu'au 4ième siècle l’église interdisait cette pratique l'associant à un rite païen. 
En effet, l'une des idées les plus crédibles qui serait le fondement des fêtes d'anniversaires consiste à penser qu'en allumant des bougies ou en servant des gâteaux l'on pouvait éloigner les démons et autres esprits malfaisants de la personne fêtée. 
Pourtant de quelque manière que l'on définisse les fêtes d'anniversaires on peut au moins retenir trois constantes : c'est une manière de dire à une personne que
1) nous tenons à elle, 
2) que nous lui souhaitons une vie meilleure
3) que nous sommes désireux de la voir en sécurité.
Je suppose que tous ceux qui ont souhaité au Président Abdoulaye Wade un joyeux anniversaire ont voulu lui dire, à leur façon, qu'ils tenaient à lui.
Mais, pour autant, je doute fort que la plupart soit sincère quand leurs prétentions devenaient celles de vouloir du bien au Président Abdoulaye Wade ou, à fortiori, de le voir en sécurité.
Comment comprendre, autrement, le fait que depuis que notre Gorgui national a quitté le pouvoir en 2012, en acceptant, en démocrate, le verdict des urnes, cette pluie d'acharnement, d'épreuves, cette traque inhumaine contre lui soit restée sans réponses vigoureuses de son peuple, de tous ceux qui disent l'aimer tant ?
Karim Wade n'aurait jamais pu être emprisonné, à tort, condamné, à tort et exilé, à tort, si tous ceux qui disent aimer et vouloir protéger le Président Abdoulaye Wade avaient agi, s'étaient dressés pour dire Non, avec fermeté et dignité face aux oppresseurs.
Comment comprendre que des gens qui disent aimer le vieux soient, toujours, entrain d'attendre de lui qu'il soit leur conseiller, leur général d'armée à ..92 ans ? N'y aurait-il, parmi les partisans du Président Wade, aucune personne qui serait capable de lui démontrer qu'il a droit à un repose mérité ? 
Qu'il n'a plus besoin de se défendre tout seul et de continuer à défendre son héritage ?
Si on aime une personne, on doit être capable de s'oublier pour lui, de se sacrifier pour lui.
Quels sacrifices faisons-nous pour cet homme qui, plus que jamais, a besoin de nous, de notre mobilisation pour défendre sa dignité déchiquetée par des hyènes et vautours ?
Ah, j'oubliais, que notre peuple est un peuple de célébration, pas de combat, de palabres, pas d'actions, un peuple qui ne sait rendre hommage sincère qu'à ces bourreaux.
Joyeux anniversaires tout de même Monsieur le Président, en espérantq ue tu sauras nous pardonner nos lachétés individuelles et collectives : tu as, toujours, été là pour nous tous et voilà que nous tous desertons l'arène au moment où tu as tant besoin de nous autour de toi.
Pas seulement pour souffler sur les bougies d'anniversaires, mais pour, aussi, défendre ta dignité au prix de nos libertés.
Longue vie pour toi afin de voir la chute de tes ennemis.
PAS SI NOMBREUX QUE CELA

 L'auteur  Tamba Danfakha
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Commentaires: (0)  Certains commentaires sont en cours de validation...

Ajouter un commentaire

 
 
Tamba Danfakha
Blog crée le 18/10/2012 Visité 1128396 fois 673 Articles 12407 Commentaires 49 Abonnés

Posts recents
Commentaires recents
Les plus populaires